Se détendre grâce à un jardin japonais

jardin-japonais-buis-arbustes-exotiques-pavillon-assorti-e1456048258685

Au Japon la culture du jardin est tout un art. On la retrouve dans les peintures chinoises représentant le paradis sur Terre. Issue de la tradition japonaise antique, on retrouve ses origines dans les échanges et l’influence de la Chine avec l’adoption par les japonais, dès le VIème siècle de la philosophie bouddhiste. Le jardin japonais est cultivé aussi bien dans les temples que dans les jardins privés et se développe de plus en plus dans les jardins publiques comme à Toulouse.

 

Principe du jardin japonais

La simplification et le minimalisme sont les maîtres mots du jardin japonais. En effet, ils se veulent sereins, invitant à la quiétude, tel le lieu idéal pour pouvoir se reposer et adonner son esprit à la spiritualité. La miniaturisation a pour but la représentation de nombreux paysages en un petit espace où l’on retrouvera la rivière, la mer ou les montagnes.
De plus, le jardin japonais dissimule ses richesses. On ne peut pas tout voir au premier regard, il faut bien regarder pour pouvoir tout découvrir. Cacher les éléments rend le jardin plus intéressant et le fait paraître plus grand.
En outre, le symbolisme fait partie intégrante du paysage japonais. Chaque plante, chaque décoration a une signification bien particulière. Par exemple, le cerisier du Japon symbolise la beauté éphémère de la nature. Les pierres et les arbres sont souvent disposés en triangle, symbole de la trinité bouddhiste.

prunus_accolade

Entre sobriété et asymétrie

 » L’harmonie naît du déséquilibre  »
Les allées droites et bien rangées ne favorisent pas le positivisme et la sérénité, mais représentent plutôt les jardins français ou anglais. L’asymétrie évite qu’un objet ou un aspect soit déséquilibré dans le paysage en étant en position dominante par rapport aux autres. L’art nippon se voulant dissimulateur, il faut donc accompagner subtilement le regard du spectateur d’un point à un autre.
En outre, le jardin japonais se veut sobre. Il n’y a donc jamais de surcharge décorative. Il faut en privilégier une, comme un pont ou une lanterne qui laisse parler l’imaginaire. Les matériaux bruts ou mats sont à privilégier pour créer une harmonie entre la forme des plantes, des rochers et des éléments décoratifs extérieurs.
Enfin, les japonais pensent que les nombres impairs sont signe de bonne augure. Eviter de planter des végétaux par deux ou quatre, mais favoriser les nombre 3, 5 et 7. Cela apportera du positivisme à votre jardin.

       0e3cdfe7400e916b35e3071491c67e2f

L’espace entre les éléments

L’espace entre les éléments doit être respecté pour pouvoir mettre en valeur le jardin. Ne jamais oublier que la simplicité est la matière première du jardin japonais. Si il y a une forte accumulation de végétaux ou de décoration, la simplicité se perd en même temps que la sérénité. Il faut arriver à mettre en valeur des éléments simples, en les espaçant ou les isolant par exemple.
De plus, la nature étant primordial, le mobilier de jardin en matière synthétique est proscrit. Pour pouvoir être en cohésion avec la nature et l’esprit éphémère japonais, il vaut mieux privilégier les matériaux naturels même si ils ne sont pas durables comme les matériaux synthétiques. Cela va former une cohérence qui rendra le jardin en harmonie avec la nature.

amenagement-600x450fr_pp0002_0

 

 

 

 

 

 

On peut donc en conclure que le jardin japonais n’est pas de toute aisance à créer. Il faut éviter de s’éparpiller en accumulant les styles décoratifs mais favoriser l’espace entre les plantations. Le jardin japonais se veut en harmonie avec la nature, mais le jardin ne doit pas être en désaccord avec l’intérieur de la maison. Là est la plus grande difficulté à surmonter.

Si ce jardin vous intéresse, Pascal Vachey est en capacité de recréer toutes les émotions que vous souhaitez dans votre extérieur. Artiste paysagiste depuis 1988, il a toutes les compétences nécessaires pour créer le jardin japonais dont vous rêviez.
Pour le contacter : 04 42 81 33 70 ou www.pascalvacheypaysagiste.com pour admirer ses créations.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *